« des années plus tard… »

 

 

*

cette nuit j’ai regardé les étoiles mais malheureusement
– et cet adverbe est déjà de trop –
je ne les connais pas, ne les identifie pas
quand j’aurai un téléscope
le mot n’existera déjà plus

*

bien plus tard,
une voix transformée
et le piano qui la suit
et les accents anglais
le piano un peu faux
un peu bastringue
ses accords plaqués avec lourdeur
la voix encore voilée
par les émotions des années

 

bien plus tard,
après les accords encore plaqués
par deux mains lourdes
des années passées
et le murmure de la voix
mourante sur les accords
à peine appuyés
et ralentissant
jusqu’à leur extinction

*

Les buvards ont disparu.
Ils ont été stockés dans un placard d’une autre ville dans un autre bureau ; ils ont disparu.
Les stocks de buvards et de punaises ont disparu. Les trombones aussi.
Il reste quelques agrafeuses, mais les boîtes d’agrafes se font rares ;
parfois les agrafes rouillent ou se soudent entre elles.
Quelques gommes usées demeurent dans les coins.

*

                                                                                                            Benoît Maire, Deux outils (J), 2013 – détail –

Auteur/autrice : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.