les choses, a posteriori, se minimisent

 

 

– – écartées les pensées
équerre et compas de maçon

dans l’espace en trois dimensions
des pensées collées riz gluant

donnez la mathématique
recouverte de moire

du souvenir l’inconsistant
pourtant ramassé

éprouvera quittance
& du temps l’infinitésimal

achevé au loin disparaîtra
fumée de l’oubli : cliché

oeil disparate cacodylate
recherchant mémoire fouillis

hors image hors précieux
hors dimensions hors exégèse

parfum dernier recroquevillé
enroulé roulé déboulé sevré

ici une main se chargera
d’officier pour parachever – –

• liste triste sans émotion avec moteur

 

 

 

il n’y a rien nulle part
il n’y a pas de nulle part
on se réfugie ailleurs
l’ailleurs se dérobe
le rien résolu demeure
on le regarde en face
on le nargue
le rien donne le change
avec ses lunettes de soleil
attablé en terrasse
le rien se pavane
le rien nulle part est un faux
il n’y a pas de nulle part
le rien se contredit
derrière lui un autre rien ricane
on ne sait plus lequel est le vrai
on coupe les phrases à la hache
on en dissèque les cadavres
on cherche l’adverbe manquant

 

quand soudain une moto vrombit.

Peinture murale : figure féminine, vers 100-150 ap. J.-C.  (provenance : environs de Rome)

chutes de papier

 

 

j’ai écrit papier de quoi s’agit-il
de petits papiers ou de gros ?
j’ai écrit papier pourquoi
le point d’interrogation n’est pas toujours
nécessaire ça dépend

chutes de papier ne sont pas du Niagara
et les isotopies ne se recouvrent pas
comme l’herbe pour conserver l’humidité naturelle
ici je peux mettre un point.

ce qui n’arrête pas “pour autant”
le cheminement de la pensée
et conformément aux Essais de Montaigne
il est des rites auxquels ne pas déroger

je mets en relation des choses
que je ne comprends pas
avec des choses que je comprends
et à cause de cela j’ai encore un esprit d’enfant

On s’habitue à toute étrangeté avec l’aide du temps.
Montaigne, Essais, III/12

                                                                                                                        La Perrière 61360 Belforêt-en-Perche

une lumière rose sur la Beauce

 

 

j’ai cherché des lieux
cherché encore
lieux où être
lieux composés

j’ai cherché des lieux
je les cherche encore
tracés jusque là
au pas jusqu’ici

pas à pas les arpenter
lieux de mémoire inventée
quand la mémoire
quitte les lieux

je les pensais
je pense les lieux
les rassemble les retire
les use les oublie

j’ai cherché encore
des lieux sur la route
impossible d’accorder
la route aux lieux

entre “z” et “s”
la route propose
une lumière rose
sur la Beauce

pas d’idée sauf Naday

 

 

s’attend quelque chose
quelque chose s’attend
blanc

Naday l’animal inexistant
ni mort ni vif
inexistant

patience et longueur de temps
traversant
encore

forme cheminante
ru serpentin
disparu

caché toujours caché
rien à trouver
trou.

 

 

 

:¡: transhumances de printemps :!:

 

 

 

Bucarest, 5 juillet 1854.

Chère et excellente tante !

C’est un grand homme, c’est à dire un homme capable et honnête comme je comprends ce mot, un homme qui a voué toute sa vie au service de sa patrie, et pas par l’ambition mais par le devoir.

Votre Léon Tolstoï

(Lettres de Crimée à sa tante, Tatiana Alexandrovna Ergolskaïa, écrites en français.)

 

De la main qui écrit, je perds ce que j’aurais eu en n’écrivant pas : les paroles, ces conversations, ces gens que je ne connais guère mais qui vivent près de moi, des mêmes ressources dont je ne suis pas jaloux qu’ils aient une plus grande part que moi, car c’est bien ma faute : écrire, à ma manière, me met à part, j’abandonne le terrain.

Henri Thomas

Spectacle rafraîchissant de voir le matin l’eau se mettre à courir dans les caniveaux. Tous ces rus rutilants qui font irruption parmi les voitures comme si, soudain, la campagne était là, à fleur de bitume.

Jean Clair

Comment Pascal a-t-il pu écrire, même au brouillon, que “le moi est haïssable” ? Nous connaissons aujourd’hui pire que la haine de soi : la perte complète du moi, la “désolation” (loneliness) dont Hannah Arendt a diagnostiqué les effets ravageurs sur l’homme de masse, en proie à l’idéologie, voué aux abstractions : privé de la faculté d’éprouver une expérience, il ne sait plus que déduire et encore déduire.

François Lurçat

[source commune : NRF, Juin 1984, N° 377]