quel sens de cotentin

plus grand que les violettes, plus haut que la botte ultime,
cotentin me tente, m’intrigue, restera entier, bouche perlée
sans recours : cotentin pierreux, ferré en autre géographie

crocus dominicaux, graviers essoufflés, un peu de pleurs
mouille les pas du vieux : cotentin des chemins, et
sinuosités quand parlent touffes des bordures, translucides

un grand abîme
dépourvu de fond

de rails s’orne,
ornières savantes
toujours sues

 

 

[Jan Lievens (Leyde 1607 – Amsterdam 1674)
Autoportrait, vers 1629-1630]

Auteur : Édith Msika

femme de lettres et du néant, probablement

Laisser un commentaire