ne plus noir sur blanc

 

 

marcher, marcher encore, longtemps marcher
tête baissée le long du temps, le long de l’avenir
(ici : entre parenthèses, voire forclos)

inévitable déterminisme
lester d’équivalence un « arbre » après l’autre
l’avenue des mémoires obsolètes

les fronts cachent toujours quelque chose
c’est imprécis
on y tape dessus, on y toque,
il y faut un mot de passe, c’est su (et pourtant)

ne plus noir sur blanc

nature rivière peupliers
frange droite d’une fille blonde
armée russe
mannequins russes
poupées russes

les fronts cachent toujours quelque chose
on les déplace, ils reculent, on y ouvre des brèches

ne plus noir sur blanc
d’une armée ou d’un homme,
le front cache toujours quelque chose

Auteur/autrice : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 / Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 / L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016 / pipelette dancing, Editions louise bottu, 2022 /

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.