continuité de la figue

(…)l’un des éléments de ma Consolation matérialiste
(…) rencontrer dans la campagne, au creux d’une région bocagère, quelque église ou chapelle romane, comme un fruit tombé
(…) [1]

entre la figure et la fugue

finalement j’ai pas su j’ai pas pu j’ai pas vu
j’ai répondu mais c’était faux
j’ai fugué
j’ai bu du blanc

pas de figure : je me rends, c’est bon, je laisse tomber
j’étais lasse j’ai laissé venir rien n’est venu
rien ne vient jamais
j’ai répondu mais c’était faux

entre la figure et la fugue

figue ouverte, offerte, violine
figue lente, déglinguée, duplice
figue et de quoi
figue et le temps

j’ai répondu mais c’était faux
ce que je fais ici j’en sais foutre rien
je suis je marche je vais
figure de figue en fugue

[1] Francis Ponge, Comment une figue de paroles et pourquoi, Flammarion, 1977
ponge_figue-06f85

 

Auteur : Édith Msika

femme de lettres et du néant, probablement

Laisser un commentaire