dans la pièce et dans le silence

dans le silence d’un matin dans la grande pièce

le passage des camions trace

du reliquat de la mémoire ses reculs sonores

 

dans la pièce, grande, dans le silence d’un matin,nbv

le passage des camions trace

le bruit sourd des œuvres pauvres

 

 

Auteur : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.