(une formule encore secrète) 5

(5)

Bertrand M. n’était pas dupe de l’indigence intellectuelle d’une vie consacrée à faire consommer les masses, toujours plus, et à brasser un fric considérable – dont il distribuait une partie à des oeuvres philantropiques – avec de la chimie dont les groupes agro-alimentaires et d’hygiène-santé avaient consciencieusement bourré leurs produits en les présentant comme naturels, toujours plus naturels. Dette de porte-à-faux éthique.

Le cas de Tierceline I. était typique de celui des femmes, qui, arrivées à la quarantaine, n’ont toujours pas fait d’enfant et continuent de se poser mollement la question, sans aucun père putatif à l’horizon, comme si tout était encore et toujours possible. Dette de conformité sociale.

Philémon K. ressentait quelques frustrations à ne servir que de relais d’influence du politique dans son domaine (la science appliquée aux polluants industriels, les discours à tenir pour ne pas affoler les populations), sans pouvoir réellement exercer son art dans la recherche de pointe, étant en outre rémunéré en-dessous de ses capacités eu égard aux prestigieuses études qu’il avait suivies. Dette de positionnement dans l’échelle sociale.

Quant à Anaëlle G., elle devait probablement régler une dette de naissance, née petite fille moyenne dans un foyer plutôt heureux, devenue femme névrosée moyenne d’âge moyen ayant traversé les aléas de l’existence sans encombres mais pas sans questions, lesquelles ressurgissaient dans d’obscurs cauchemars infantiles récurrents incrustés à l’âge adulte.

*

La grenouille fluorescente enthousiasmait tout le monde, mais il ne fallait pas en rester là. De la même manière qu’on avait découvert leur fluorescence en braquant un faisceau de lumière ultraviolette sur ces rainettes ponctuées, il fallait trouver le moyen de projeter un faisceau d’intelligence suffisamment crédible sur le socius pour générer cette nouvelle lumière civilisationnelle…
– Partir avec sa lampe à UV sur le terrain et éclairer les zones d’ombre, les faire fluorer ! s’exclama T.I., ravie de son bon mot.
Une fois la phase de dessin esquissée, il fallait bâtir les éléments d’une réflexion à long-terme, la cohésion du groupe et des idées dans la durée étaient à ce prix.
– Il faudrait commencer par éliminer certains mots de notre vocabulaire, suggéra P.K., pourtant habituellement plus mesuré.
– Oui, quoique « éliminer » soit peut-être un peu fort, nuança A.G., tout en regardant du coin de l’oeil B.M.
– Lesquels ? demanda pragmatiquement T.I.
– Les philosophes n’arrivent plus à penser le monde, leurs catégories sont devenues hors-sol, dit B.M. Elles étaient prévues pour un monde beaucoup plus stable ; on ne les entend plus, on ne les écoute plus.
– Il ne s’agit plus de penser, il s’agit de renouveler la hiérarchie des valeurs tout en incluant l’hybridation, le mélange, la mixité, rappela A.G.
– On ne peut plus rien glorifier d’un seul tenant, tout est ridiculisé, sous le coup de la dérision, du second degré. On est entré dans une grande phase de culpabilisation de laquelle il n’y a aucune sortie possible. La destruction est tellement avancée qu’il n’y a aucun retour en arrière possible. Étant donné la destruction des valeurs qui ordonnaient la société, et la croyance instillée qu’un nivellement égalitaire sauverait l’harmonie des peuples, les dégâts causés par la médiocrité sont considérables, proposa T.I. avec un mouvement de tête gracieux ponctuant la dernière partie de sa phrase.
– L’hybridation est appelée pour tempérer la violence des échanges, il faut s’occuper de l’axe Nord-Sud au même titre qu’on s’occupe de nouvelles variétés de tomates ou de la réintroduction du mammouth à partir d’un éléphant, dit B.M.
– C’est l’argent la plus grande violence ! s’exclama A.G. comme un point sur un i.
– Alors ? demanda faussement naïvement P.K., qui connaissait un peu les molécules à l’origine de la fluorescence verte, uniques parmi les molécules fluorescentes connues chez les animaux, et dont les plus proches se trouvaient dans certaines plantes. La proximité entre les espèces animales et végétales nous réserve encore quelques surprises…
– C’est ça, unique ! C’est ce qu’il nous faut, de l’unique, quelque chose d’inédit, qu’on n’a pas encore trouvé, une découverte qui nous saisit…dit B.M.
– Il faut déjà décoller les enfants des écrans, prononça T.I. à tout hasard et sans en être réellement persuadée, la tâche paraissant dorénavant totalement insurmontable.
– Pour cela, il faut s’adresser aux parents eux-mêmes collés ?! demanda B.M. avec une moue qui annonçait qu’il avait déjà réfléchi au problème et qu’il récusait cette solution.
– Non, on pourrait communiquer en direction des écoles d’abord, via les maîtres, dit T.I.
– Il me semble qu’on avait une ambition un peu plus élevée, non ?! Si c’est pour faire de la valise pédagogique, c’est niet pour moi, dit A.G., qui ne voyait que cela : s’agrandir, s’élever, s’amplifier. Sans emprise sur quiconque.

préambule à l’ouverture de la Foire du Trône

Auteur : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.