poissons bleus ≠ poissons blancs

\pwa.sɔ̃ blø\  ≠  \pwa.sɔ̃ blɑ̃\

les mots viennent et repartent
les mots courent mais pas dans une petite cour
les mots courent ni dans une cour ni à l’avant d’un bateau

les mots courent en tous sens
se superposent, prennent la pose, composent
de nouvelles variétés, s’immergent dans des vases clos

les mots s’étagent, prennent le frais et l’ascenseur
dans un temps moyen, sans chronomètre,
ils pourrissent parfois

et même si le temps les réduit à néant, poursuivent
leur équipée sauvage dans les mémoires
des vieux gants retournés.

                                                     Camille Claudel, Tête de vieil aveugle chantant, vers 1894.

Auteur/autrice : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.