farter la pensée

Il n'y a pas de produit pour farter la pensée.
Non.
Qui dit non ?
Non. Non est un quoi.
Elle glisserait sur les cimes.
Plus de cimes pour la pensée.
Non plus.
Un abîme ? Un naufrage ?
Une profondeur tant qu’on y est.



Auteur : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.