à l’impossible bordel amer ::::

dans les mots carrés il y a une femme qui rampe

 

le carré n’est pas un cube ou s’il l’est c’est qu’il s’est multiplié

nous venons de loin, de là-bas, encore plus loin, faibles

la dépense de signes diacritiques est autorisée en dépit du bon sens

dans ces circonstances exceptionnelles : les couper en quatre

 

dans les mots carrés, femme qui se dédit n’avale pas mouche

 

ce qui est en cours jouxte l’utile, le pratique, les programmes

tout se saute dessus et fait un tas, puis deux, à pieds joints

la joie participe fièrement à la compression des organes vitaux,

elle sort en robe de soirée et distribue des tickets à l’encan

 

dans les mots carrés, femme fatale se signale : coucou

 

dimensions, affiches, ruines, portes se sont augmentées

et au nettoyage de la carrée l’intendant fou s’est attelé

femme rampe, verticale, à l’espace fusée sonore détruit

les configurations prévisibles, et son rire s’élève dans sa fuite.

Auteur : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.