passage contemporain

De larges oiseaux planaient sur la Seine calme, pas très haut, indolents, dans un ciel déjà paresseusement bas. Un peu plus loin, dans un passage ressemblant à celui où avait habité Céline dans ses jeunes années, une boutique vivait son début d’après-midi avec la dose d’ennui habituelle aux heures lentes.
Personne ou presque ne passait à ces heures dans le passage.

Un homme fit tintinnabuler le mobile suspendu à la porte de la boutique. L’employée, qui lisait un livre de littérature japonaise contemporaine de bonne qualité, le posa plié sur l’imprimante sans se presser, se leva et salua l’homme qui se présenta comme huissier. L’employée dit qu’elle n’était que l’employée. L’homme expliqua alors des impayés, et qu’il fallait noter les objets et meubles à saisir.
Bien sûr, faites, dit l’employée.
L’huissier emprunta un petit espace libre à côté de la machine à carte bleue et commença, debout, à noter scupuleusement ce qu’il pourrait saisir, des étagères, l’imprimante, des objets, des boîtes, des tasses, des coffrets, un siège, l’ordinateur, etc.

Alors qu’il était en train de noter en reprenant à mi-voix ses notes, la porte re-tintinnabula. L’employée s’étant brièvement ré-assise, se releva pour saluer le nouvel arrivant.
L’homme était agité, un peu. L’employée le connaissait, il lui avait déjà acheté des cartes postales exposées sur un présentoir tournant dans le passage. Son agitation tenait à certaines de ces cartes postales : il expliqua à l’employée que des esprits avaient envié ses cartes postales au point de les lui avoir dérobées, et qu’il fallait qu’il en rachetât ; que les monuments parisiens classiquement représentés sur ces cartes étaient l’objet d’une furieuse convoitise des services secrets spéciaux, et avaient disparu.
Les monuments ? avait interrogé, surprise, l’employée. Oui, les monuments. C’est pourquoi je dois racheter certaines de ces cartes.
D’accord, choisissez et dites-moi, avait répondu l’employée. L’homme était sorti puis re-rentré dans la boutique ; il avait ensuite obtenu d’autres monuments représentés sur des magnets, qu’il avait achetés, au nombre de neuf.

Toujours debout, l’huissier continuait de noter les choses à saisir en marmonnant en même temps ces mêmes choses comme pour se persuader de leur réalité.
L’homme agité avait terminé son recensement et payait l’ensemble des monuments représentés dont cette fois personne ne pourrait le dépouiller, puis demanda avant de partir : il paraît que la boutique va fermer ? Oui, répondit l’employée jetant un coup d’oeil vers l’huissier. Mais l’huissier ne semblait pas avoir entendu ; il termina de remplir son document, le remit à l’employée, la salua, et disparut.

L’employée reprit alors la lecture de son roman japonais contemporain de bonne qualité, avec la légère crainte de le finir avant l’heure de la fermeture : elle n’avait plus rien d’autre à lire ensuite.

rognures de notes

25 janvier 2017
« le tout sans nouveauté qu’un espacement de la lecture »
Préface à Un coup de dés. Épigraphe de L’écriture et la différence,
Jacques Derrida.

31 mars 2017
Loue à la semaine ou au mois, chambre meublée dans annexe propriété.
Calme et sérénité pour vous reposer en toute tranquillité.
Proximité EPR Flamanville, AREVA, DCNS.
TV, WIFI, 
Salle de bain équipée d’une douche et sanitaire
.
Coin cuisine mis à disposition sur demande (charges en sus)

11 avril 2017
(pour le Palais de Tokyo)
s’il faut une pensée pour la culture,

elle sera sans culte aucun,
plutôt fêlure, épluchure, blessure
sans candidature ni clôture

4 mai 2017
exercices de présent : avec les autres, un seul temps (sauf conversations évoquant le passé ou le futur)
seul : tous les temps sans cesse, tous les possibles : le roman, aussi

26 juin 2017
Samuel Beckett – fils de May et Bill Beckett –
Murphy a été refusé par quarante-deux éditeurs en deux ans avant de trouver preneur. Transposition légèrement exagérée de la réalité de cet échec, Krapp, l’ivrogne délabré de La dernière bande, déclare avec humour: « Dix-sept exemplaires vendus, dont onze à prix de gros à des bibliothèques municipales, d’au-delà des mers. En passe d’être quelqu’un. »

21 décembre 2017
Une femme et un homme se rencontrent, puis se désajustent progressivement.
Un poirier est le témoin intermittent de cette désagrégation.

3 avril 2018
Hegel montre que si je pense à une chose, je suis forcé de penser à son contraire, qu’une chose et son contraire forment un couple et qu’il y a de la vérité seulement dans leur contradiction. Dans Science de la logique, il en donne cet exemple : la vérité, c’est ce qui se conserve. Il s’approche d’une fenêtre et dit : «Maintenant, il fait jour. Est-ce vrai ? Voyons si ça se conserve.» Douze heures après, évidemment, il fait nuit.
Donc le jour et la nuit ne sont pas la vérité puisqu’ils ne se sont pas conservés, mais quelque chose s’est conservé, c’est : «Maintenant, il fait.» 

(Alain Robbe-Grillet dans une interview à propos de La reprise, 2001)

7 mai 2018
Vérité rime avec liberté. Avec cruauté. Notamment à l’égard des formes. Mieux découpées, les formes. Plus claires, plus lisibles, plus tranchantes. Détachées du magma : vérité, aussi.

23 juillet 2018
la juxtaposition permet la concomitance, laissant planer une indécidabilité quant à la causalité
sélection : modus operandi d’un rapport décidé (déterminé) à l’esthétique
prédilection : employer plus souvent ce terme
je préfère ma propre compagnie à celle de beaucoup d’autres – Lauren Bacall & moi –

                                                                                                                      Francis Gruber, Nu au gilet rouge, 1944

ensuite, avancer dans l’inconnu

(lorsque le temps a passé sans aucune sorte de prévisibilité)

il y a peu _____ avant /
en un jour arrêté ::: starting-block sous son genou
l’effort déployé_____à la ligne d’arrivée
membres en moulinets, poussière soulevée
quant à sa sueur sous les hourras
elle coulera et ressurgira
dans un mélèze sur un pan de montagne
abrupt & caillouteux

du plan au pentu_____jouer une mélodie
grave et pittoresque qu’aucune illusion
ne rompra non plus que méthode
moulinets des membres restent /
du récit à peine falsifié
sous une forme détournée
une image tremblée se donne
chaque fois_____ pour vraie

(lorsque le temps a passé sans aucune sorte de prévisibilité)

le passé composé est aussi un futur

[teintes d’automne]

Frans Pietersz De Grebber, Banquet of the Officers and Subalterns of the St George Civic Guard, 1619 (détail)

qu’est-ce que ça fait de pas être précis ?
j’en sais rien.
mais quoi ? qu’est-ce que ça fait un mot à la place d’un autre ?
qu’est-ce que la certitude ?
j’en sais rien mais j’aime pas les imprécisions.

qu’est-ce que ça fait au juste ?
ça fait du faux. du faux prononcé avec conviction.
ça fait que l’autre y croit ?
oui. et c’est faux.
et l’autre crie c’est pas vrai c’est pas vrai !
oui.
et l’autre n’en démord pas ?
oui.
et l’autre souffre ?
oui ! atrocement. et pour rien.
pour rien ??
oui ! il souffre pour la vérité.
il ne peut pas rectifier ?
non. son faux lui sort de la bouche il n’y peut rien.
même si ça a des incidences graves ?
oui ! c’est fait pour ça ! mais c’est pour lui les incidences.
pour lui ??
oui, c’est ce qu’il croit lui, son faux comme vrai. il a besoin des incidences.
oui mais il le dit à l’autre ! il l’affirme même !
et alors ? les incidences issues de son faux l’aident.
laides ?
laides comme ses plaintes. qui l’aident avec les incidences.
il a besoin de son faux, des incidences, et des plaintes ?
oui, c’est à peu près ça.
c’est la définition du névrosé !
en quelque sorte.

la regarde et dit Budapest

dans son emballage plastique reste par terre
un quatre couleurs

l’homme a fini de fouiller, l’homme petit homme
tout maigre et tout courbé

du quatre couleurs il essaie la couleur verte
sur le rabat du carton

le ramasse et l’essaie dans un geste nerveux
le jette au fond de la poubelle avec un petit rire gêné

demande si ça va, de remettre le couvercle de la poubelle
appuie sur les sacs pour le fermer

regarde la femme avec un regard aigu
et dit Budapest

non, c’est pas pour lui le quatre couleurs
il n’écrira pas

il n’a jamais écrit
la regarde et dit Budapest.