—> suite de variables para bellum <—

ils veulent vivre : ils partent
vivre ou exister : ils font des différences
leurs oreilles ne sont pas encore agrandies
comme elles le seront beaucoup plus tard
(les oreilles tombent négligemment : elles
présentent un tombé : d’une robe)

vivre n’est pas exister : exister est plus que
vivre, ou l’inverse
la détermination de l’inverse : occupe
une partie de leur temps
(plus tard, l’inversion deviendra un régime
de croisière : la réversibilité)

j’ai été de ceux qui : exister plus fort
que vivre, au plus fort : partir vivre
uniquement deux wagons : partir & vivre
un seul train, plusieurs gares : vers le levant
(vers l’Est, toujours plus vers l’Est :
se situe l’Everest)

de ceux qui ce je : un autre, désigné avec l’index
tendu : toi !
marchant dans ma cuisine : je lèche une glace
sur un banc : je suis entièrement dans ma glace
(cherchée longtemps, elle a fini par me surprendre
dans ma bouche : réfugiée voire blottie)

                            Giorgio Morandi, Nature morte, 1918 (mauvaise photo prise au Musée de l’Orangerie)

les formes se pavanent dans l’espace : nombreuses
et accessibles : choper le jour
pas tous les jours qu’on chope le jour
mais quand on le chope : proverbe pour rire
(dans la parenthèse se réfugier : comme
la glace dans la bouche)

[pour Alexandre B., ce 22 octobre 2020]

Auteur : Édith Msika

Une théorie de l'attachement, P.O.L, 2002 Introduction au sommeil de Beckett, publie.net, 2013 L'enfant fini, Cardère éditeur, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.